AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hype, l'Erudit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hype, l'Erudit   Sam 17 Sep 2011 - 19:09

Dans une nuit d'orage, une silhouette avance vers le donjon du grand château.
A la vue d'un écusson du Roy, les gardes le laisse passer.
Il monte, monte, et arrive dans la salle du baron qui semble converser avec ses valeureux chevaliers.
Le nouvel arrivant se met à genou, et se présente auprès de la cour.

"-Je vous salue. Je m'appelle Hype. Guerrier, et mineur de mon état, et, je vis cette guerre depuis maintenant trop de temps pour m'en souvenir...
*[Hors RP]En réalité, je joue depuis 3 ans, mais ayant rarement accès à internet, je vais très peu sur Alidhan*
Je me bat maintenant depuis si longtemps que je ne sais plus si cette guerre a un sens. J'ai servi au sein de la guilde Le Rose Rouge dont j'étais chevalier. J'ai brièvement séjourné dans la guilde L.C.A. Et j'ai dernièrement combattu avec les Anges Noirs.
Je me souvient encore du temps où vous siégiez parmi les plus grands. Je me souviens d'une époque où les divinités nous tournées le dos. Je me souviens du temps où nous avions des moyens archaïques...[Hors RP]Ah... la V1 d'Alidhan....
Aujourd'hui, le combats m'ont épuisés, mais je continue à vagabonder, à parcourir ces Terres, j'aide lorsque je le peux ceux qui jadis étaient mes amis, je traque les ennemis du Roy, bien que je ne sois pas son partisan, je ne peux me résoudre à lui tourner le dos.
Je viens ici en cette triste nuit vous demander de m’héberger quelques jours. Je peut évidement vous rendre service si vous le désirez."


A ces mots, Hype s'en va, silencieux.


Salut à tous, moi c'est Hype, j'ai 15 ans, et comme je le dis dans ma présentation RP, je n'ai pas l'occasion de jouer souvent, mais j'essaye, le plus possible de pouvoir, ne serait-ce que lire mes MPs.
N'hésitez à me poser des questions si vous voulez plus d'informations sur mon humble personne :)
Revenir en haut Aller en bas
Ismise



Nombre de messages : 2872
Date d'inscription : 19/04/2009
Alignement :

MessageSujet: Re: Hype, l'Erudit   Dim 18 Sep 2011 - 1:38

[Hors Rp] Ne te permet plus jamais d'entrer dans la salle du baron sans y être invité, le baron il n'aime pas ça Razz T'as bien de la chance que les gardes ne t'aies pas retenu, ils sont en grève les bougres! Va falloir faire quelque chose hm scratch [/HRp]

Les fenêtres fines du château tremblaient sous les coups de tonnerre que le ciel ombragé offrait sur cette partie du royaume. L'ambiance qui régnait au sein de la demeure des Althéens n'était guère plus joyeuse. Les chevaliers s'étaient entrepris à violer la règle d'or du château, celle de pénétrer dans la salle du baron, car nul ne sait ce qui l'attend une fois le pas de la porte franchie sans la permission préalable de l'hôte des lieux. Ce dernier, relativement rigide sur les bords détestait l'insolence et encore plus les petites querelles sans intérêt, il avait certainement mieux à faire!

Certes. Mais la situation ne pouvait plus durer, les chevaliers ne supportaient plus leur condition de travail et avaient décidé tous d'un commun accord d'assiéger la salle d'un baron n'ayant pas encore eu le temps de s'installer dans sa petite routine, puisque l’emménagement dans le château rénové s'était fait tout récemment.

Il se trouve qu'un emménagement est synonyme de nouveauté de toute part, et chacun avait eu raison de ses demandes personnelles. Et ça, les gardes l'avaient bien retenu! Leur nombres n'avaient pas augmenté, alors que le château s'était agrandi, aussi ils se plaignaient d'avoir une charge de travail trop lourde pour leurs épaules au vue de leur maigre paie. Leur demande a été refoulée pour le moment, le conseil considérant que plus important était à faire. Ceci a entrainé une mise en grève de leur part, et c'est les chevaliers qui se coltinaient tout le boulot. En bref, les chevaliers se sont réunis face au baron, dans son bureau, pour qu'il accepte la requête des gardes, et ce, bien sûr, sans permission aucune.

C'est dans une ambiance quelque peu tumultueuse qu'un inconnu fit son entrée au sein du bureau du baron. Ce dernier semblait par ailleurs retenir sa rage au fond de lui pour ne pas bondir sur cet étranger face à lui. Déjà que les chevaliers avaient osé pénétrer dans ses appartements personnels, mais alors en plus que ce soit un inconnu... !

Ismise souriait au milieu du silence qui s'était installé dans la pièce, pensant que cette entrée serait au moins un bon argument pour accorder aux gardes ce qu'ils désiraient. Seul le clapotis de la pluie tombant sur les vitres des lieux osaient perturber le discours que faisait cet "invité". Ce dernier, sentant les regards accusateurs du baron sur lui, s'en alla de la pièce une fois son discours achevé.

Ismise lui emboita le pas, laissant seuls les autres chevaliers avec désarroi devant un baron un tantinet agacé de ces derniers évènements.

Elle l'interpella dans les escaliers.

" Bonjour Hype ! Si tu me permets de t'appeler par ton prénom. Le mien est Ismise, et je dois t'avouer que tu t'es mis dans une situation délicate..."

La barbare se lançait alors dans l'explication de l'ambiance qu'il a pu ressentir au sein du bureau du baron, tout en l'invitant à s'installer dans la salle d'apparat pour discuter plus calmement. Avec sa gentillesse bien connue elle lui proposa une boisson chaude, puisque bien entendu ce ne sont pas les gardes ni les servants qui allaient se déplacer.

Elle enchaine ensuite.

"Ne t'inquiètes pas, nous ne sommes pas méchants, et comme les règles n'ont pas été encore annoncées sur la grande porte du château tu seras pardonné de ne pas être au courant de l'infâme infraction que tu viens de faire! Les mots sont durs, mais les conséquences encore plus! Le baron n'est pas très amical d'une manière générale, mais si en plus on ose pénétrer dans ses appartements... nous même les chevaliers, nous risquons gros... mais bon, je radote! Et tu ne recommenceras certainement pas, je t'accorde ma confiance là dessus.

Ensuite, pour rebondir à ton discours de tout à l'heure, tu demandes l'hébergement pour quelques nuits, cela te sera certainement accordé, mais je ne peux rien te promettre, je n'ai pas le pouvoir de prendre ce genre de décisions seules. De toute façon les autres ne devraient pas tarder à venir également. Sache que vue la situation tu devras bien entendu faire tes draps toi même!"


Elle lâcha cette phrase sur un ton d'humour pour tenter de rassurer tant bien que mal ce guerrier en quête de repos, et s'éclipsa un instant pour ramener un plateau sur lequel trônaient plusieurs tasses de boissons chaudes et quelques accompagnements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hype, l'Erudit   Dim 18 Sep 2011 - 18:20

Pensées d'Alex : Les chevaliers qui squattent mon bureau personnel et qui font grève... Et pourquoi pas instaurer une république ou encore un état démocratique! Où va le monde? Ensuite, un Royaliste qui se permet de gravir la tour pour pénétrer également jusqu'à mes appartements. Je crois qu'il va falloir sévir là!

Alex en plein pourparler avec ses chevaliers dans SON bureau particulier situé dans SES appartements vit arriver un guerrier, certes Royaliste, mais dont la présence était aussi injustifiée que celle des Althéens présents. Laissant néanmoins ce dernier se présenter, ce que Hype fit proprement, il laissa échapper un regard noir vers l'intrus lui signifiant que toute politesse mise à part sa présence dans son bureau n'était pas l'idée la plus judicieuse qu'il avait eu dans la journée.

Le guerrier Hype ayant quitté le bureau il laissa Ismise, sa bien-aimée, emboîter le pas de l'invité de circonstance car on ne peut pas laisser un Royaliste sans gîte ni couvert lorsque celui-ci l'a demandé proprement.

Il invita également les autres chevaliers à quitter ses appartements en promettant de régler ses problèmes bénins de services au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hype, l'Erudit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hype, l'Erudit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alth :: Salle d'apparat :: Présentations-
Sauter vers: